NOYZIN
Image default
Chroniques

Contagion de headbang avec Disease, le nouveau Beartooth.

Il plane sur Beartooth et son nouvel album, Disease, un bon gros feeling 2000’s. Alors que l’opus précédent, Agressive, partait dans le sens d’un Parkway Drive, ce nouveau disque quand à lui marque un tournant plus rock. Il y aura forcément des fans pour monter aux créneaux et se plaindre du changement mais Beartooth semble bien parti pour suivre la même route que Bring Me The Horizon ou Asking Alexandria en composant désormais des titres bien plus accessibles qu’auparavant. Si l’ensemble sonne principalement comme du rock-metal de stade, avec justement une grosse ressemblance avec Asking Alexandria, on retrouve une grosse part de sonorité rock des années 2000, avec même une petite touche emo. Dans l’ensemble, les titres sont bien construits, efficaces et proposent souvent des refrains et des introductions qui restent rapidement en tête (Afterall / Believe / Disease). Histoire de rendre ce changement d’orientation moins brutal, Beartooth a cependant gardé quelques morceaux pour casser des dents (Bad Listener / Fire) mais l’ensemble reste extraordinairement plus calme que les opus précédents. Si vous aviez découvert Beartooth en 2013 avec Sick, vous pourriez bien ne pas reconnaitre le groupe ici. Mais au final, objectivement, ce changement est-il judicieux ? On pourra reprocher à Beartooth de tomber dans cette vague commercialle, dans cette suite de groupes qui changent de style pour vendre plus. Mais peut-être que le groupe, comme d’autres tels que Bring Me The Horizon ou Linkin Park voit ce changement de style comme une évolution logique de leur projet. Si on ne s’arrête pas à la comparaison avec les opus précédents et de Disease, on se retrouve face à un album rock-metal parfaitement maitrisé, avec des refrains efficaces dont les 12 titres et 40 minutes défillent rapidement pour nous laisser rappuyer sur play encore une fois, et encore une fois, et encore une fois…

Comments

comments

Articles Similaires

Drake – Scorpion

Monsieur Noun

Keys & Promises – Transition

Monsieur Noun

Subdivision – Day Zero

Monsieur Noun